#7 The window

My cell phone vibrates. I pick it in my hand and read her words: “J’ai envie de toi.” Je lui réponds: “Supplies moi et j’arrive.” À peine posé, mon cell se remet à vibrer. Je lis: « Please come, lick me. » second message: « Like you never did. » Je ferme mon laptop et me lève. Je ne prends aucune seconde pour me poser la question si j’y vais ou pas. So I take my keys, my wallet, and my cell que j’insère dans mes poches. Outside the air is warm et réchauffe mes joues. L’air se met à souffler légèrement dans mes cheveux. Lorsque je sors du métro, ce n’est plus le vent qui souffle mais la chaleur humide qui enveloppe mon corps. Mes mains commencent à devenir moites, je ne sais pas si c’est le temps ou c’est parce que mon cœur commence à s’emballer alors que je me retrouve dans sa rue. Je monte les escaliers et arrive devant sa porte. Je sonne, la porte se déverrouille et je l’ouvre, je me retrouve devant le dernier escalier qui me sépare d’elle. Je prends une grande respiration avant de dévaler les marches en quinze secondes. Je pousse la dernière porte et j’entre. Je sens un courant d’air me traverser. I take off my shoes and everything in my pockets. I put my hands in my hair to undo my curls and I head into her living room. She stands in front of a wide open window, le vent fait valser son paréo derrière elle. Je m’approche pour interdire ce dernier de bouger plus. Je m’aperçois qu’elle ne porte qu’un swimsuit. Je respire sa nuque, une odeur de musc et de patchouli arrive à mes narines, c’est maintenant que je perds le contrôle de mon corps, mon instinct veut seulement une seule chose c’est de la faire jouir. J’entends sa respiration s’accélérer. Mes mains sont restées derrière mon dos. Mon bassin sert le sien, ma poitrine contre son dos, je prends une grande respiration pour essayer de prendre le contrôle de mon corps et de ralentir mes pulsions. Je mordille son cou et je l’entends gémir. Puis je commence à l’embrasser et descendre sur son épaule. Je la sens frissonner. Mes mains entours son ventre et je l’entraîne à l’intérieur. Je la guide jusqu’à sa commode, je pose ses mains dessus, pour ne pas qu’elle me touche. Puis je continue mes baisers dans sa nuque, elle tourne sa tête et vers moi. Je croise son regard, ses lèvres s’étirent en un sourire de plaisir. Ses yeux bruns sont dilatés et disent littéralement : « Fuck me, please! ». Sauf que je veux éterniser ce moment jusqu’à ne plus pouvoir y résister. Mes mains glissent le long de ses bras, sa peau est douce, j’arrive à ses épaules et je les descends à ses côtes pour me retrouver sur son ventre. Je ne sais pas pourquoi mais cette partie de son corps me fait toujours capoter. Peut-être parce qu’il est toujours différent selon les moments où on se voit. Des fois il est un peu gonflé, d’autre il est plat et mou ou encore dur et ondulé par ses abdos. Aujourd’hui il est plat et légèrement coriace, je le caresse fermement avant d’atteindre le bas de son bikini. Elle gémit en douceur lorsque j’atteins son entre-jambes qui est complètement trempé. Son corps ondule le long du mien. Elle chuchote entre deux gémissements : « Now! ». Je descends le long de son dos, m’assois entre ses jambes, tournée vers elle, ma bouche prête à la recevoir. Je glisse mes mains le long de ses jambes qui se sont écartées, puis j’agrippe ses fesses et entraîne son bassin contre mon visage. Je mordille son clitoris à travers son maillot, elle gémit encore plus fort. Je continue ce rituel pendant une longue minute, jusqu’à ce qu’elle me dise : « Je t’en supplies, now! ». Je tire sa culotte et la glisser le long de ses jambes. Puis je plonge un de mes doigts dans son vagin chaud et humide. Ma bouche embrasse fermement son clito et je le lèche de plus en plus profondément. J’enfonce un second doigt et je les fais jouer à l’intérieur. Son bassin se creuse pour me le laisser plus d’espace en elle. Je glisse ma main vers sa poitrine et attrape un de ses petits seins fermes. Son téton est dur et je l’emprisonne entre mon index et mon majeur. Ses gémissements sont maintenant devenus des cris d’extases. Tout devient de plus en plus intense. Je sens un liquide qui inonder mon boxer. Son corps ondule de plus en plus vite pour m’aider à rythmer la cadence. Elle agrippe ma nuque d’une main, sert mon visage contre son sexe et jouit encore et encore. Juste avant sa dernière jouissance, elle me défait de son entre jambes et descends sur moi. Elle se retrouve accroupie sur moi, elle enlève mon chandail et ma brassière. She quickly takes off my pants and my panties then sits on me, my legs are spread and our sexes are touching now. She starts to move, I grab her bottom to guide her. Our pussies are touching and separating briefly. She takes off her bra and she takes my head with her hands, she kisses me with sweetness and strength at the same time. Nos seins s’étouffent les uns aux autres and we enjoy ourselves together until our last breath.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s