#5 Let her go

I sit next to Camille. She doesn’t look good. I give her iced coffee and I take her in my arms:   « Qu’est-ce qui se passe chérie ?

—     C’est fini.

—     I’m sorry. Comment ça s’est passé? » Elle s’enlève de mes bras, ramène ses genoux contre elle, puis me dit d’une voix éteinte: «  I let her go.

—     Comment ça?! Je croyais que tu l’aimais bien et elle aussi, non? What happens? Did she do something wrong ?

—     No, she didn’t.

—     So? elle souffle. Ok, you don’t want to talk. I got it. » Je lui souris puis je la reprends dans mes bras. Mais trente secondes plus tard, elle se retire. J’attends encore une minute, mais rien ne se passe. Ce silence est weird et je commence à me sentir malaisée. She used to be an easy talk person. I guess not today. I try again: « Did I say something wrong? You are acting weird.

—     I’m not acting weird.

—     Il y a quelque chose d’autre qui ne va pas ? aucun mouvement. Ok. On regarde les écureuils alors. » On passe plusieurs minutes sans bouger à regarder deux écureuils qui se courent après, enfin je regarde, parce qu’elle regarde dans le vide I guess. Elle s’éclaircie la gorge: «  J’ai dû la laisser partir parce que je crois que j’aime bien quelqu’un d’autre.

—     Tu crois ? C’est qui?

—     Hum… elle prend une gorgée de son café. You know who it is.

—     Heu… oh non, ne me dis pas que c’est Tyler.

—     Mais non !

—     Ben du coup je ne sais pas.

—     Pff… Joyce, tu ne vois pas que c’est déjà assez compliqué comme ça ? dit-elle en commençant à être sur les nerfs et se levant.

—      Camille, pourquoi tu t’énerves ?

—     Parce que tu ne vois rien Joyce, la seule chose qui t’intéresses c’est Zoé!

—     Mais voyons dont! Qu’est-ce que tu racontes? Qu’est-ce que je ne vois pas ? Explique-moi !

—     I’m sick of it ! » s’écrit-elle en commençant à s’éloigner.

Je me lève d’un bond pour courir après elle et attrape son bras. « Camille! Attends! Hey!

—     Leave me alone!

—     Of course, I won’t! Parles-moi, ostie! »

Des larmes coulent le long de ses joues, elle lève enfin les yeux vers moi et dit : « C’est toi!

—     Moi ?

—     Oui, toi Joyce! dit-elle en sanglotant, puis elle me tourne le dos, je la rattrape encore.

—     Hey! I thought you don’t like me. Just like a friend. » Elle recommence à partir, je lui agrippe le bras et la tourne vers moi. Je plonge dans son regard noir et humide. Prends sa joue dans ma main and say : « I’m so sorry. I love you and I like you. But you said no. So, I moved on.

—     Yeah, I know.  That’s why I’m so pissed of. » Elle se retourne une dernière fois and I let her go.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s