#1 The first time

 

 

Je l’enlace brièvement. Puis elle me dit: “Je veux aussi un bisou.” Je lui en donne un sur la joue avec toute mon innocence. Mon regard plonge soudainement dans le sien then we both knew. Mon cœur se met à battre dans tous les sens à l’intérieur de ma poitrine. Je sens que mes joues commencent à chauffer et je suis gênée, comme lorsque je reçois un compliment d’un beau garçon. Je reste figée devant son sourire. Mes mains deviennent moites et commencent doucement à trembler. Je finis par lui dire dans son oreille que je vais aux toilettes. Son parfum m’étreint et je manque de tomber. Je la laisse seule au bar et je me concentre sur ma marche pour ne pas perdre l’équilibre. J’arrive enfin à la petite pièce où je m’enferme. J’ai du mal à respirer. Her smile doesn’t leave my mind. Je me regarde dans le miroir. What’s happening!? Je suis rouge. C’est une fille, Joyce, une fille ! Mon cœur continue sa cavale à travers ma poitrine. So, it’s finally happening. I remember when I told myself si cela arrivait encore, je devrais me laisser faire et ne pas fuir comme à mon habitude. Je suis clairement en train de paniquer. Je ne sais pas quoi faire. Je prends une grande respiration. J’ai chaud. Je me mets de l’eau sur le visage pour éteindre ce feu. I need some air. And a cigarette. And a shooter. Je sors et je regarde où je l’ai laissé, elle a disparu. Je me dirige quand même au bar pour demander un shtroumpf. Je l’avale cul sec. Il passe bien, peut-être un peu trop bien. Je regarde autour de moi, j’ai un de mes collègues allumé qui s’avance vers moi et me fait signe de danser avec. J’avance vers lui et lui demande où est Élodie, mais en fait je crois qu’il n’entend rien. Je m’avance alors vers la foule pour aller m’enivrer avec eux. C’est là que je la vois, elle est en train de parler à une amie de l’autre côté de la pièce. Mon corps se fige. Je suis partagée entre l’envie de me jeter vers elle ou de faire demi-tour. Après une grande hésitation, je fais demi-tour. Je ne marche pas très droit, il vaut mieux rentrer avant que je fasse quelque chose que je ne regrette. J’arrive vers les portes du bar quand on agrippe doucement mon bras : « Joy, tu t’en vas ? » Je me glace encore une fois, sa voix, sauf mes joues qui rougissent. Je regarde vers elle et elle me dit : « Ça va ? Tu veux que je t’accompagne ?

-Non, ça va aller, lui dis-je toute tremblante.

-T’es sûre?

-Oui, oui, t’inquiètes pas! Bonne soirée ! je commence à ouvrir la porte.

-Attends! » Je m’arrête, je vois ma main trembler sur la poignée. Elodie s’éloigne, je focalise sur ma main pour ne pas tomber et peut-être pour ne pas vomir. Elle réapparaît avec mon manteau dans les mains. Elle me le met sur mes épaules et me dit bonne nuit. Je lui souris, ou je grimace plutôt et je pousse la porte. Tout est flou et je n’ai qu’une idée en tête c’est mon lit. Une fois dedans ma tête tourne, beaucoup. I close my eyes and then the only thing that I see it’s her smile.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s